Cover-InvestImmoClub-ImmobilierHausseNaturelle

[Infographie] Pourquoi l’Immobilier Augmente Naturellement ?

 

L’immobilier est concret !

L’immobilier est palpable et c’est pour cela qu’il attire autant de gens en quête de placer leur argent. Que ce soit nous, simples particuliers, mais aussi les fortunes de ce monde (cf. L’homme le Plus Riche d’Europe détient 6 Milliards d’Immobilier).

Je sais, il existe de nombreux experts qui se penchent sur les mécanismes permettant d’expliquer et surtout prédire l’évolution des prix immobiliers.

Avec une place si importante dans le PIB de la France (les investissement liés à l’immobilier et au logement représentent environ 25% des investissements totaux annuels), c’est normal que le sujet passionne et intéresse. Et pas uniquement les économistes ! Pour les hommes politiques, l’immobilier est également un sujet concret… en tout cas un outil précieux (cf. Le Logement, Dernier Levier de Croissance en France)

Bref, le but n’est pas d’essayer de faire mieux que les experts en vous expliquant les multiples paramètres pouvant influer sur les prix immobiliers à court terme/moyen terme. Non ! L’infographie qui suit expose simplement 4 grands facteurs qui font que sur le long terme (voir le très long terme), les prix immobilier augmentent naturellement.

Etes-vous d’accord avec ces grands principes ? Avez-vous des contres-exemples sur le long terme ? Donnez votre avis dans les commentaires ci-dessous.

 

Pourquoi l’Immobilier Augmente Naturellement ?

Il est fort à parier que vous vous intéressez à l’investissement l’immobilier car, comme nous, vous en ressentez l’aspect tangible.

Bien sur il existe des périodes de récessions et dans ces moments l’immobilier n’est pas épargné. La crise de 2008, venue des USA, en est l’exemple récent le plus manifeste.

Cependant, il est utile de rappeler quelques facteurs de base qui font de l’immobilier un produit solide, du moins sur le long terme. 

Voyons 4 facteurs fondamentaux.

1) Le Prix des Terrains

Dans l’univers de l’immobilier, vous entendrez régulièrement la notion de foncier. Cela signifie littéralement “relatif à un fond de terre” (taxe foncière, revenu foncier, etc).

En effet, dès que vous devenez propriétaire d’un appartement, vous devenez également propriétaire d’un bout de terrain.

Or le volume de terrains disponibles est limité. Dans les zones urbanisées (là où se concentrent les emplois et la population), cette ressource “non-renouvelable” devient alors de plus en plus précieuse, faisant augmenter naturellement le prix des terrains.

2) Le Coût des Matériaux

A l’instar des produits de consommation, le prix des matériaux de construction croit régulièrement, ce qui est couramment reflété par la notion d’ “inflation” (cf  Inflation en France depuis 1901)

Cette inflation influence directement le coût des constructions neuves ainsi que le coût de travaux de rénovation de biens anciens.

Certaines matières premières utilisées (l’acier, le cuivre, le pétrole, etc) voient également leurs prix augmenter car la demande mondiale est en plein essor, poussée notamment par les grandes puissances émergentes.

3) Frais de Main d’Oeuvre

Il vous semble normal que, régulièrement, vous obteniez une petite (ou grande) augmentation de salaire ? C’est tout le bien que l’on vous souhaite ! Mais pensez que cela se produit dans toutes les entreprises, dont les entreprises du bâtiment.

Ainsi, logiquement, la facture finale pour un même chantier de construction (ou de rénovation) augmente d’année en année.

Et cela est répercuté directement sur le prix final moyen des biens immobiliers, qu’ils soient neufs ou anciens.

4) L’Evolution Démographique

Bien que dans certains pays, la population décline légèrement à l’échelle nationale (l’Allemagne par exemple), la pression démographique augmente continuellement dans les secteurs urbains et périurbains. Cela est vrai dans le monde entier et en France notamment.

Cette tendance long terme de concentration démographique entraine une demande en logement accrue. Généralement les prix montent d’abord dans le cœur des villes puis le mouvement se propage à la périphérie (cf La croissance des Unités Urbaines (INSEE))

Vous Aimerez Aussi: